Mobil homes, du rêve au cauchemar : le rôle de l’avocat

L’achat d’une résidence secondaire à un prix oscillant entre 20.000 € et 50.000 € peut paraitre de prime abord particulièrement séduisant. Cependant, une fois l’acquisition de son mobil home réalisée, le rêve peut vite tourner au cauchemar.
En effet, face à l’engouement des Français pour ces maisons mobiles depuis une dizaine d’années, il paraît essentiel de les avertir quant aux conséquences de ce type d’acquisition.
Lors de l’achat de votre mobil home, vous rencontrez le vendeur de la concession qui vous présente le mobil home comme la solution idéale pour une résidence secondaire à bas prix.
Toutefois, ce dernier se garde généralement bien de vous exposer les nombreux inconvénients qui peuvent se manifester suite à son acquisition.
Ainsi, l’assistance d’un avocat est primordiale pour clarifier les conditions de la transaction, mettre en lumière les risques et les zones d’ombre, défendre vos intérêts et vous garantir un achat sûr et serein.

Mobil homes
5 (100%) 1 vote

Contactez le cabinet Schaeffer par téléphone au 01.55.90.55.15